Biarritz

Accueil Forums Planète Rugby Pro D2 Biarritz

  • Ce sujet contient 205 réponses, 40 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par JEN, le il y a 2 semaines et 1 jour. This post has been viewed 10662 times
11 sujets de 196 à 206 (sur un total de 206)
  • Auteur
    Messages
  • #150511
    JEN
    Maître des clés

    Le Biarritz Olympique sur le point de disparaître, avant même la fin de la saison ?

    ” Comme évoqué il y a quelques semaines, le Biarritz Olympique pourrait disparaître dans les semaines à venir.

    Le quotidien régional Le Dauphiné nous informe que les pertes financières continuent d’augmenter au sein du club Basque.

    Le 3 mars prochain aura lieu une assemblée générale extraordinaire afin de décider de l’avenir du club.

    Lors de son arrivée au club, Louis-Vincent Gave a injecté plus de 3 millions d’euros pour boucher les pertes. Mais l’été dernier, le Biarritz Olympique enregistrait un manque à gagner de près de 3 millions.

    Après avoir injecté 6 millions d’euros, Monsieur Gave n’est plus disposé à éponger les dettes.

    En cas de dissolution, le Biarritz Olympique pourrait être exclu du championnat de Pro D2 par la DNACG, et cela avant même la fin de la saison. L’équipe senior repartirait alors au niveau amateur. ”

    La source

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #150520
    JEN
    Maître des clés

    13.02.2020

    Suite du feuilleton BO…

    ” Au cours d’un conseil municipal animé, une majorité d’élus de la ville de Biarritz a voté un accord de principe au sujet de l’aménagement du plateau Aguiléra.

    Hier soir avait lieu, à Biarritz, le dernier conseil avant les élections municipales du 15 mars prochain. Celui-ci s’annonçait houleux avec, à l’ordre du jour, trois délibérations concernant l’aménagement du site Aguiléra. Il l’a été, avec des échanges animés entre élus, entrecoupés d’applaudissements ou de sifflets des supporters biarrots venus assister aux débats. Si certains élus ont pointé du doigt le timing avec des décisions à prendre un mois avant les élections, la majorité a voté pour le lancement de la procédure de réalisation du projet Aguiléra (24 votes pour, 11 contre).

    Parmi les quatre montages proposés trois semaines plus tôt en commission générale, celui retenu consisterait, entre autres, en une mise en concurrence globale d’un bail emphytéotique administratif (stade et centre de formation) et une cession de foncier (logements et hôtel) articulée avec une maîtrise d’ouvrage de la ville.

    Dans ce cadre, le BO deviendrait alors un club résident, payerait un loyer et pourrait mener des activités compatibles avec son objet social pour améliorer son contexte économique. Ce montage présente également une variante qui permettrait d’intégrer le centre de formation du BO dans la maîtrise d’ouvrage publique, afin de lancer l’opération immédiatement. Un centre dont le coût s’élèverait à 12 millions d’euros.

    Pour autant, comme l’a indiqué le maire sortant Michel Veunac au début du débat, ces délibérations, dites de principe “n’indiquent qu’une orientation et un chemin à suivre. Elles ne créent pas de droit pour les tiers et n’engagent pas la collectivité juridiquement, mais montrent le cap. Le but de ce vote étant simplement de poursuivre l’étude du montage opérationnel et juridique. Le montage finalisé sera soumis au conseil municipal après les élections.”

    Vers un report de l’Assemblée Générale du BO ?

    Passé ce conseil, le prochain rendez-vous décisif quant à l’avenir du BO aura lieu le 3 mars prochain, lors d’une assemblée générale extraordinaire pendant laquelle se jouera le sort du club basque. Pour rappel, la convocation à cette AG adressée aux actionnaires du club souligne que : “Le dernier exercice s’est soldé par une perte de 2 901 620 millions d’euros, qui a eu pour effet de ramener le montant des capitaux propres à un montant inférieur à celui de la moitié du capital social. En pareil cas, le Code du Commerce prévoit que les actionnaires doivent décider, dans les quatre mois suivant l’approbation des comptes ayant fait apparaître cette perte, s’il y a lieu à dissolution anticipée de la société.”

    À moins que ladite assemblée soit reportée. “Nous venons de passer une étape, mais je ne m’interdis pas de décaler ultérieurement, au mois d’avril, l’AG prévue juste avant le premier tour” a indiqué Jean-Baptiste Aldigé, “soulagé et satisfait”, face à la presse hier soir. Aldigé toujours : “Il ne faut pas s’emballer. J’ai compris que nous avons eu, ce soir, un vote de principe et que ceci pourrait être annulé si M. Saint-Cricq, M. Veunac ou Mme Arostéguy ne devenait pas maire de Biarritz, puisque certains candidats ont voté formellement contre. L’enjeu reste encore important dans les quatre prochaines semaines selon ce qui va se passer au niveau politique. […] Si la ville de Biarritz fait le souhait de se doter d’un rugby professionnel qui peut se subvenir à lui-même, nous, actionnaires, serons là en attendant et nous assumerons nos engagements. Si ce n’est pas possible, on arrêtera là. ”

    La source

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #150770
    JEN
    Maître des clés

    Le conseil municipal vote l’aménagement du plateau d’Aguilera dans une ambiance électrique

    Le conseil municipal de Biarritz a voté ce mercredi en faveur de l’aménagement du plateau d’Aguilera. Une décision qui va dans le sens des dirigeants du BOPB, le club étant menacé d’une liquidation, mais n’a pas fait l’unanimité autour de la table.

    Le sujet est brûlant depuis de longues semaines. Faut-il aménager le plateau d’Aguilera, propriété de la municipalité de Biarritz afin d’aider le Biarritz Olympique ? Le club peine à se sortir d’une situation financière catastrophique.

    Endetté à hauteur de près de 3 millions d’euros, il est sous la menace imminente d’une liquidation. La solution des dirigeants Louis-Vincent Gave et Jean-Baptiste Aldigé pour s’en sortir : convaincre la mairie de céder les 9,1 hectares plateau d’Aguillera comprenant le stade et ses alentours.

    Le projet comprenant le plateau implique la création d’un hôtel, d’environ 300 logements, d’un centre de formation et d’un centre d’entraînement. La modernisation du stade, exploité commercialement par le BOPB, est aussi à l’ordre du jour.
    Jeudi soir, le dernier conseil municipal de la mandature de Michel Veunac, qui devait délibérer autour de cette question était particulièrement animé. Avec d’un côté les dirigeants du club et des supporters, de l’autre des opposants au projet.

    Huées et applaudissements
    Les prises de position des membres du conseil en faveur ou contre l’aménagement du plateau étaient copieusement encouragées ou huées, jusqu’à la décision finale. Par 24 voix pour et 11 contre, le Conseil municipal de Biarritz a voté, sous les applaudissements, en faveur de l’aménagement du plateau d’Aguilera.

    Un vote de principe, mais tout de même un soulagement pour Jean-Baptiste Aldigé. “La question de fond qui était posée là, c’était : est-ce- que Biarritz voulait continuer à avoir un club de rugby pro, a-t-il maintenu.
    On a passé une étape, mais ce n’est pas fini, puisque dans les prochaines semaines, il y aura un vote municipal, et selon le maire en place dans un mois, ce qui a été voté ce soir peut-être annulé”.

    “Ces gens-là sont contre le BOPB”
    Pour le dirigeant, les opposants au projet ont pris “position contre le BO”. “Même s’ils ont fait des tournures de phrases et des ronds de jambes pour nous faire croire le contraire, ces gens-là sont contre le BO et le rugby professionnel dans la région, peut-être même à la faveur du club voisin”, a-t-il avancé.

    Guillaume Barucq, adjoint à l’environnement et candidat aux municipales, fait partie des onze voix contre. Estimant que la réflexion autour du projet n’avait pas été assez poussée, il a démissionné de ces fonctions, tout ne restant conseiller municipal.

    Ce qui s’est passé ce soir est totalement irrégulier. Après avoir mis la pression sur des élus, après avoir rempli la salle de supporters, on a fait voter des conseillers municipaux sur un projet à sens unique, dénonce Guillaume Barucq.

    Pour ce dernier, “on a mis ces délibérations en fin de mandat pour quelque part obliger la prochaine équipe municipale à réaliser ces choses (….). Des élus ont été menacés sur les réseaux sociaux, on ne peut pas fonctionner comme ça en démocratie”.

    Peut-être que certains élus ont eu l’impression, sous les applaudissements, d’agir pour le bien du BOPB. Mais je crois qu’agir pour le bien du BOPB c’est penser sa pérennité sur le long cours. Aujourd’hui, rien dans ce montage archi flou ne garantit la pérennité du BOPB.

    Par MK avec Stéphanie Deschamps france 3regions

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #152322
    JEN
    Maître des clés

    C’est un gros coup que vient de réaliser le Rugby Club du Bassin d’Arcachon, club de Fédérale 1 en engageant Pierre BERNARD (31 ans).

    Non conservé et en fin de contrat, le joueur du BO apportera toute son expérience au club girondin. Rappel de son parcours:
    Bayonne (2008-2010) – Castres (2010-2013) – Union Bordeaux-Bègles (2013-2016) – Toulon (2016-2017) – Biarritz (2017 – 2020)

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #152523
    JEN
    Maître des clés

    BIARRITZ TIENT SON NOUVEL OUVREUR

    ” Jean-Baptiste Aldigé, président du directoire du BOPB, a confirmé la signature de Gilles BOSCH en faveur des Basques. L’ouvreur, qui portait les couleurs de Carcassonne la saison dernière, a paraphé un contrat le liant au Biarritz Olympique jusqu’en 2023. “

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #152610
    JEN
    Maître des clés

    Un All-Black à Biarritz : Il explique sa décision de rejoindre la Pro D2

    L’ancien centre des All-Blacks, Francis Saili s’est engagé en faveur du Biarritz Olympique pour la saison 2020 / 2021.

    Interrogé dans les colonnes du Midi Olympique, le joueur de 29 ans a expliqué son choix.

    Il précise avoir été emballé par le projet du club. Il souhaite aider le Biarritz Olympique à remonter en Top 14. Extrait:

    « J’ai fait ce choix parce que l’on m’a présenté un challenge que j’ai eu envie de relever : celui de faire remonter le club en Top 14. À cela, il faut ajouter que j’avais envie de jouer en France, et surtout de venir vivre dans une aussi belle ville que Biarritz. Le projet est donc sur le terrain mais aussi en dehors, et cela m’a plu. Aider un club aussi historique que Biarritz à retrouver l’élite, avouez que c’est tentant. Il me tarde de rejouer un peu au soleil ! D’après ce que l’on m’a expliqué, le climat biarrot ressemble un peu à celui de la Nouvelle-Zélande : il peut faire chaud, puis il tombe des averses, et le soleil revient… Chez nous on dit que l’on a les quatre saisons en un jour. »

    Lorsque le journaliste lui demande s’il a rejoint le Biarritz Olympique pour l’offre financière, Francis Saili évoque une confidentialités des montants, précisant que l’argent n’était pas sa priorité. Extrait:

    « Vous savez, ce genre de choses doivent rester confidentielles mais de toute évidence, l’offre m’a convenu même si la dimension financière n’était pas ma priorité. Ce qui m’a plu, c’est ce challenge et cette ambition pour retrouver le Top 14. Nous avons parlé du sujet avec mon épouse, et on a trouvé que c’était une super opportunité. Pour ma part, je dois prendre soin de ma famille et apporter la nourriture sur la table, comme on dit en Nouvelle-Zélande. J’ai eu quelques offres, notamment en Angleterre. Mais quand la crise du coronavirus est arrivée, cela a complètement gelé le marché des transferts ici. Et comme je l’ai dit, nos conversations avec Jean-Baptiste et Matthew m’avaient vraiment séduit. Je n’ai eu aucun mal à prendre cette décision. »
    source blog des Supporteurs du RCT

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #153730
    JEN
    Maître des clés

    Je t’aime moi non plus !

    Le maire de Bayonne porte plainte contre le président du Biarritz Olympique !!!

    Jean René ETCHEGARAY a déposé une plainte pour diffamation à l’encontre de Jean Baptiste ALDIGE président du BO.

    Le président du BO aurait accusé ouvertement l’édile bayonnais de ” magouilles ” au sujet d’un appel d’offre.

    Affaire à suivre

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #154948
    Pesage
    Modérateur

    Aux dernières nouvelles, les relations entre la mairie et le club n’ont pas l’air de s’arranger. En lisant la presse on a l’impression d’assister à un Béziers Bis. Mais là il n’y a plus d’investisseurs étrangers. Il va rester juste un trou.

    Où l’on s’aperçoit que l’amour du club passe par les promoteurs immobiliers, et les retours d’ascenseurs. Ces derniers étant plus ou moins puissants selon la notoriété de “l’élu”!!

    Mais je ne vous apprend rien. Tout cela on le savait déjà.

    #156719
    JEN
    Maître des clés

    Un président de club peut aussi être suspendu !
    La commission de discipline de la Ligue se réunira le 2 décembre prochain. Elle examinera le cas du président Jean Baptiste Aldigé qui, lors de la rencontre face à Soyaux Angoulême avait interpelé un juge de touche.

    (sic) ” Eh le juge de touche, t’as le droit d’exister aussi !” … Puis d’ajouter : ” T’es à 50 m de l’action et tu vois mieux que l’arbitre central. Tu veux passer à la télé ou quoi ?”

    En attendant son passage devant l’instance disciplinaire M. Aldigé est suspendu

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #157307
    JEN
    Maître des clés

    Et de deux pour le président Aldigé

    La commission de discipline de la LNR a tranché : Jean-Baptiste Aldigé est suspendu pendant une semaine suite au rapport du corps arbitral du match BO – Aix.

    ” Interdit d’accès au terrain et aux vestiaires d’arbitres pendant une semaine”, indique l’instance. Cependant, il pourra se tenir au bord du terrain, demain vendredi 11.12.2020.

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #158623
    JEN
    Maître des clés

    Jean Baptiste ALDIGE est de nouveau convoqué pour passer devant la commission de discipline.

    La commission statuera le 20 janvier prochain. Le représentant fédéral avait signalé son comportement lors du match Biarritz – Valence Romans.

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

11 sujets de 196 à 206 (sur un total de 206)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.