Catégories Actualités, Divers, Equipe première, Infos, Site des supporters

Pronostic réservé


STADE MONTOIS : 24 – U.S COLOMIERS : 26

Les équipes :

STADE MONTOIS : U.S COLOMIERS

Dubié – Saout

Lucu – Lagain

Leota (Dut 50éme) – Piron

Mirande (Cabannes 78éme) – Nicot

Salawa – Battle

James – Lafforgue (Coll 63ème)

A.Ormaechéa – Inigo (Cazenave 59ème)

Taulanga (Béal 72éme) – Amosa (Balluc-Rittener 46ème)

Tastet (Cap.) – Puech

Brethous – Omambele (Beco 70ème)

Tutaia – Memain (Cap.)

Flanagan (Dargier 56éme) – Bortolaso (Vivalda 47ème)

S.Ormaechéa (Guidicelli 50ème) – Castellina (Delmas)

Mailau (Fiorini 61éme) – Weber (Van der Westhuizen 51ème)

Cartons jaunes pour:

S.Ormaechéa (39ème)  – Memain (17ème)

Giudicelli (50ème) – Puech (62ème)

Les points :

Pour le Stade Montois : Quatre pénalités : James (6ème, 11ème, 46ème, 62ème) et une transformation (19ème) ; deux essais (de pénalité 19ème et Taulanga 25ème)

Pour l’U.S Colomiers : Trois pénalités : Lafforgue (20ème et 29ème) Cazenave (59ème) une transformation (Cazenave 76ème), trois essais : Nicot (3ème et 76ème), Balluc-Rittener (52ème).

Les conditions de jeu, le public, l’arbitrage :

Temps nuageux, température d’été finissant, très agréable. Affluence moyenne, public plutôt amorphe.

Mr Zitouni affiche une allure d’arbitre à l’ancienne. Plutôt calme et cohérent dans ces décisions même si l’on peut lui reprocher quelques approximations, il ne méritait pas le traitement de quelques excités aussi braillards que vulgaires. La défaite montoise n’est pas de son fait.

Le commentaire général

Que de points positifs ! La température était très douce, la pression de rester invaincu à « G-B » est évacuée dès le premier match et, par rapport à l’an dernier contre ce même adversaire, nous avons pris le bonus offensif…

Il ne s’agit que d’un jeu et il vaut mieux donc en sourire. D’ailleurs, en sortant du stade, le sentiment général ressemblait plutôt à du fatalisme que de la colère. Pour tout spectateur un tant soit peu lucide, il n’y avait rien à redire à la victoire des visiteurs.

Les columérins affichèrent durant tout le match un dynamisme et une volonté de rugby offensif mêlant avants et trois-quarts percutants dans un mouvement d’attaques quasi-perpétuel qui finit logiquement par payer en fin de match.

En face, les montois ressemblèrent à l’équipe pâlotte que nous vîmes durant une demi-saison l’an dernier, à la conquête peu sereine, avec une capacité offensive asthénique, qui joue par à-coups, qui défend en subissant, sans idée directrice de jeu, toujours sans vrai leader.

Bref, pour l’heure, on stagne et les illusions des supporters sur une mutation de l’équipe s’envolent. Sur sa prestation d’hier, avec ses défauts récurrents, le Stade Montois, malade que l’on pensait guéri, a rechuté.

Le film du match

3ème : Comme souvent, les visiteurs ne sont pas pris à la gorge à « G-B » et les columérins déroulent tranquillement leurs attaques, un coup de pied de déplacement aux trente mètres montois vers l’aile droite est repris par l’ailer droit qui remet, à dix mètres de la ligne à l’intérieur pour son centre Nicot qui va marquer dans le coin droit. La transformation est manquée par Lafforgue.

STADE MONTOIS : 0 COLOMIERS : 5

5ème : Hors-jeu columèrin. Des 40 mètres en face, James passe la pénalité.

STADE MONTOIS : 3 COLOMIERS : 5

9ème : Les montois occupent le camp adverse mais sans réelle occasion. Une entrée en travers d’un avant visiteur procure une occasion de pénalité que James passe des 25 mètres à gauche.

STADE MONTOIS : 6 COLOMIERS : 5

11ème : Sur le coup de renvoi, Dubié remonte le ballon pour une offensive sur la gauche sur trente mètres. Ce sera la plus belle attaque montoise du match…

18ème : Taulanga est à l’origine d’une contre-attaque sur un ballon perdu au centre du terrain par les visiteurs. L’action se termine à dix mètres de la ligne où les columérins sont pénalisés pour avoir écroulé un maul. Les montois choisissent la touche. Vont suivre trois minutes près de la ligne où la défense columérine va prendre le dessus sur des offensives sans puissance ni imagination des avants montois. Mais les fautes des visiteurs s’accumulent, d’où un carton jaune pour le capitaine Memain et un essai de pénalité deux minutes plus tard. Transformation de James.

STADE MONTOIS : 13 COLOMIERS : 5

20ème : Premier coup-franc (plaquage haut) contre les montois. Des 40métres à droite, Lafforgue passe la pénalité.

STADE MONTOIS : 13 COLOMIERS : 8

24ème : Mêlée pour les montois sur le coté droit des vingt-deux de Colomiers. Départ coté droit de Taulanga qui transmet à A. Ormaechéa qui est plaqué mais parvient à redonner à son troisième ligne centre qui marque dans le coin droit. James manque la transformation.

STADE MONTOIS : 18 COLOMIERS : 8

29ème : Les columérins reprennent du poil de la bête et les montois souffrent pour endiguer les assauts, notamment de Amosa, très percutant. Un hors-jeu est sifflé contre la ligne de défense. Des vingt-deux mètres face aux poteaux, Lafforgue réduit le score.

STADE MONTOIS : 18 COLOMIERS : 11

34ème : Les montois passent le plus clair du temps à défendre et, lorsqu’ils récupèrent le ballon, ils le rendent au pied ! Lafforgue manque une pénalité des vingt-cinq mètres à gauche.

37ème : Un essai est sauvé par miracle à cinq mètres de la ligne montoise.

38ème : La mêlée montoise souffre et S.Ormaechéa prend un carton jaune. La tentative de pénalité des quarante-mètres, légèrement à gauche, est manquée par Lafforgue.

MI-TEMPS où l’on songe que rien n’est acquis, que ce score est plutôt flatteur et où l’on se doute que ce sera très compliqué jusqu’au bout.

41ème : Les montois attaquent mais perdent un ballon au milieu du terrain. James sauve la situation avec à propos.

46ème : L’attaque montoise se montre enfin un peu plus fringante et pousse la défense adverse à la faute. Des vingt-mètres en face, James réussit la pénalité.

STADE MONTOIS : 21 COLOMIERS : 11

53ème : Voilà plusieurs minutes que les columérins campent près de la ligne montoise. Un premier maul suite à une pénaltouche est repoussé. Mais le lancer montois suivant, à cinq mètres de notre ligne, est perdu ! Giudicelli écope d’un carton jaune. Un nouveau maul columérin, à partir d’une touche proche de la ligne, va derrière la ligne. Du bord gauche, Lafforgue ne peut transformer l’essai.

STADE MONTOIS : 21 COLOMIERS : 16

59ème : Nouveau coup-franc contre les montois qui ne font quasiment que défendre. Des quarante-mètres, Cazenave qui vient de remplacer Inigo, réussit la pénalité.

STADE MONTOIS : 21 COLOMIERS : 19

61ème : Sursaut offensif montois. Suite à une progression des avants dans l’axe du terrain, les visiteurs se mettent à la faute et le troisième ligne aile Puech prend un carton jaune. Des vingt-cinq mètres face, James passe la pénalité.

STADE MONTOIS : 24 COLOMIERS : 19

64ème : Plaquage haut sur Dubié seulement sanctionné d’un coup-franc que James manque des quarante-mètres excentré à gauche.

68ème : Voilà deux minutes de bonnes dispositions montoises avec passes et conservation du ballon. Ce qui provoque une faute des columèrins. James tape la pénalité des trente-cinq mètres à droite. Le ballon frappe le poteau droit. Un défenseur columèrin, pressé par Salawa qui avait bien suivi, aplatit dans son en-but. La mêlée à cinq mètres qui suit se termine par une faute montoise qui permet aux visiteurs de se dégager. On a le vague pressentiment que l’on a assisté au tournant du match.

71ème : Ballon pris à l’alignement columèrin mais gaspillé par l’attaque montoise qui suit.

73ème : Pénalité pour Colomiers des trente-cinq mètres quasiment de face. Manquée par Cazenave.

76ème : Les visiteurs conservent la maîtrise du ballon, attaquent sans cesse et la défense montoise recule, souffre et finit par céder. Nicot concrétise logiquement cette domination en marquant en moyenne position. Cazenave transforme.

STADE MONTOIS : 24 COLOMIERS : 26

82ème : Voilà deux ou trois minutes que les montois attaquent sans perforer dans les vingt-trente mètres de Colomiers. La balle est envoyée à James qui tente le drop. La trajectoire passe à droite des poteaux.

 Quelques chiffres

-Coups francs contre les montois : 7 ( 4 + 3 )

-Coups francs contre Colomiers : 10 ( 7 + 3 )

-Touches : 5 pour les montois (1 perdue et 1 gagnée sur lancer adverse) ; 8 pour Colomiers ( 1 perdue et 1 gagnée sur lancer adverse).

-Mêlée : 9 pour les montois (deux pénalisées), 4 pour Colomiers.

Joueurs en vue

-Coté montois : Taulanga encore et toujours le seul à avancer à l’impact. Derrière Dubie, toujours fluide dans ses courses de relance.

-Coté columérin : L’équipe entière est animée par une volonté offensive réjouissante. Le « 8 » Amosa est difficile à stopper, de même que l’ailer droit Lagain. Et une mention pour deux vieux bien fringants : « notre » Lafforgue et Balluc-Ritener.

Signé Bourdon.

1 commentaire

Laisser un commentaire

  • webmaster.
    Webmaster. Auteur de l’article

    Un grand merci à Bourdon pour ce compte rendu très complet 😉