Catégories Actualités, Centre de Formation, Divers, Equipe première, Espoirs, Images et interviews, Infos, Site des supporters

Le pari était osé…


…  défier dans son antre d’Aimé Giral, une formation de l’USAP dans le doute quant à son rugby, ses performances, tout ça sans nos cadres, préservés pour la réception toute proche du leader OYONNAX. L’entâme est équilibrée, les hommes de Millet sont dans le match, ne lâchent rien et s’envoient comme des dératés en défense. L’USAP butte sur des Landais bien décidés à laisser leur peau su le terrain. 3ème minute Saubusse des 25 mètres ouvre le score pour nos couleurs. 2 minutes plus tard, c’est Volavola qui remet les Catalans à égalité, 3 à 3.

Sanctionnés injustement en mêlée, contrés en touche, les Landais abandonnent peu a peu la possession à des sang et or qui ne trouvent pourtant pas la faille dans une défense haute et agressive, Ecochard contourne le problème et délivre un rasant gagnant pour Dubois. 10 à 3, on joue la 14ème. Trop pénalisés les montois perdent rapidement un terrain difficilement gagné Volavola éclaire, la défense cafouille et « Acébès la pleureuse » s’affale. 22 minutes et déjà 17 à 3. Quelque chose est cassé, on approche les agrumes, les visiteurs subissent, acculés sur leur ligne, ils ne peuvent contrer le ballon porté et Vélarte sanctionne pour la troisième fois dans ce premier acte une défense montoise aux abois. 22 à 3 après que Volavola ait manqué la transformation et BO pour les locaux. C’est la pause, pas grand-chose à dire si ce n’est que l’indiscipline semble devenir un mal chronique en ce début de saison et qu’il va falloir un traitement de choc pour s’en débarrasser.

4 minutes se sont écoulées dans ce second acte quand Wakaya, bénéficie d’un ballon cafouillé par la défense catalane pour ramener les siens 22à 10. Les Catalans remettent la main sur le match et les montois continuent leur incroyable série … de fautes, la pression locale s’accentue et DURAND quitte ses camarades pour fautes répétées. Le pire scénario se dessine, Faleafa, Rodor, Pujols et Jaminet franchiront à leur tour la ligne d’en but visiteuse portant le score 50 à 10, après que Muzzio ait à son tour quitté le terrain en jaune.

Difficile d’espérer beaucoup mieux tant que certains marqueurs du rugby moderne ne s’amélioreront pas. L’indiscipline évoquée plus haut en est un et le chantier est de taille, 60 pénalités contre nous depuis le début de la saison, c’est colossal. Un petit aparté sur les nouvelles règles qui régissent dorénavant les rucks et dont les effets pervers sont bien pires que les bénéfices et pénalisent finalement l’équipe qui porte le ballon. Il faudra bien qu’un jour ce sport s’assoie sur un règlement pérenne et stable pour que le joueurs aient le temps de l’assimiler. Le jeu ne s’en portera que mieux.

signé pastabal40