Marc DAL MASO

Accueil Forums Équipe 1 Mutations et rumeurs Marc DAL MASO

  • Ce sujet contient 59 réponses, 25 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par mitch40, le il y a 5 mois. This post has been viewed 12341 times
15 sujets de 31 à 45 (sur un total de 60)
  • Auteur
    Messages
  • #65420
    lou guit
    Participant
    Quote:
    Citation de Pesage le 09 May 2016, 21:23
    J’aime bien les deux mais quand même un Cazeaux bon me va bien . Même si Cazaubon nous a fait chavirer à Limpges.

    A Limoges ce sont surtout des Suta ou Mazzo qui m’ont fait chavirer 😀

    La balle à l'aile, la vie est belle !

    #65438
    John Decoeur
    Participant

    Oui, mais il n’a jamais été limogé… 😳 mince, eldepoulet a devancé mon message, Pesage!!! 🙄

    #66877
    grillon
    Participant

    Il est annoncé à Toulon pour remplacer Delmas (Midol et l’Equipe d’aujourd’hui ).Dans la mesure où il n’a connu que des postes que je qualifierai de “confortable” (Limoges, SM, mêlée Japon ) je suis curieux de le voir dans un club à forte pression comme Toulon où il devra gérer ,des joueurs internationaux avec l’égo qui va avec et des relations avec un Président que vous connaissez…..En tout cas bonne chance à lui.

    #66880
    floflo4047
    Participant

    Je ne m’en fais pas du tout pour lui ! Il sera géré tout ça et puis après sa coupe du monde il est respecté partout dans le monde maintenant !!

    #66881
    grillon
    Participant

    Tu as sans doute raison….mais j’attends de voir 🙂

    #66976
    JEN
    Maître des clés

    RCT : Marc Dal Maso met les choses au clair avec Diego Dominguez

    ” Alors qu’il était à deux doigts de quitter le RCT avant même d’avoir commencé sa mission de manager au sein du club toulonnais en raison de la présence dans la staff de Marc Dal Maso, Diego Dominguez va pourtant devoir cohabiter avec celui qui sera responsable de la mêlée varoise dans les jours, semaines et mois à venir.

    Dans les colonnes de Var Matin, à quelques jours seulement de la reprise des rouge et noir, Dal Maso a tenu de son côté à mettre les choses au clair au moment d’évoquer l’ancien joueur du Stade français. « Je comprends la réaction qui a été la sienne, précise-t-il. Mais tout est rentré dans l’ordre. Il n’y a aucun souci. Le patron c’est lui et sa philosophie nous conviendra. Chacun sera dans son rôle, c’est clair. Le manager, c’est Diego. A nous de trouver ensuite une bonne harmonie d’ensemble, de garder notre place pour être performant. Si on n’est pas trop con, on y arrivera. » Nous voilà rassurés…”

    source

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #70617
    JEN
    Maître des clés

    Marc est un exemple à double titre: c’est un Homme vrai, sincère et fidèle en amitié. Ensuite, c’est un exemple face à la maladie. Quelle leçon, il nous donne au quotidien.
    Je suis ” tombé ” sur cet article qui, je crois, intéressera nombre de Supporters montois; signe également que nous n’avons pas oublié ses actions à Mont de Marsan.
    CLIC ICI POUR LIRE

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #73726
    JEN
    Maître des clés

    Toulon-Dal Maso: “Pas un long fleuve tranquille…”

    Marc Dal Maso est le rescapé du staff toulonnais. L’ancien talonneur international fait même figure de survivant dans un club, dont le président Mourad Boudjellal aura déjà utilisé cette saison au moins 3 managers différents avec lesquels Dal Maso aura donc collaboré, de Diego Dominguez à Mike Ford, jusqu’au dernier en date, Richard Cockerill, promu cette semaine en tant que n°1 d’un encadrement, qui a également perdu en cours de route Jacques Delmas et Steve Meehan.

    POUR LIRE LA SUITE, CLIC ICI

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #73732
    fiesta 40
    Participant

    Le rêve de boudjelhal etait d’avoir Marc avec Galtier…il atteint son Nirvana mais n’est-ce pas trop tard?

    #141854
    JEN
    Maître des clés

    Je n’oublie pas celui qui a tant donné et tant fait pour les jaune et noir.

    Marc Dal Maso, apte au retour en mêlée
    L’ex-talonneur du XV de France, atteint de la maladie de Parkinson, s’apprête à reprendre son métier d’entraîneur adjoint. Après l’avoir écarté durant huit mois, le club de Toulon a suivi la médecine du travail.

    Marc Dal Maso s’apprête à quitter « la plus belle plage du monde », celle de Capbreton, dans ses Landes natales. A compter du lundi 15 avril, il aura de nouveau le droit de reprendre son métier au Rugby club toulonnais (RCT), entraîneur adjoint chargé de la mêlée. « J’en ai besoin », affirmait-il au Monde dès le mois de janvier. « Un malade – puisque je suis malade – a besoin de vivre autour des gens qui ne le sont pas. Besoin de rapports humains avec des gens’normaux’. » A 52 ans, l’ancien talonneur du XV de France se bat contre la maladie de Parkinson, diagnostiquée il y a sept ans déjà.

    Avec huit mois de retard, le Landais commence enfin sa troisième saison à Toulon. La plus compliquée de toutes : tout en continuant de le rémunérer, le club varois l’a tenu à l’écart jusqu’à ce que la médecine du travail le déclare de nouveau apte – celle-ci avait rendu un premier avis favorable en octobre 2018, mais le RCT l’avait contesté. L’entraîneur principal s’appelle maintenant Patrice Collazo, lui-même spécialiste de la mêlée, et non plus Fabien Galthié.

    « Comme si tu allumes un feu
    En janvier, Marc Dal Maso donnait rendez-vous au Monde dans un restaurant de Bayonne. Celui de l’Aviron bayonnais, club où il n’a jamais joué ni entraîné, à une vingtaine de minutes en voiture de Capbreton. L’ancien rugbyman conduit encore, comme tout le monde. Il marche aussi. Joue au tennis, à l’occasion, pour le plaisir. Toujours avec l’envie de tenir tête. « Un malade qui se promène dans la rue, si tu n’as pas l’impression qu’il est malade, ça va. Mais si un malade ressemble à un malade, là… »

    L’ex-joueur d’Agen, Colomiers ou Perpignan estime, malgré tout, qu’il « a de la chance ». Il se considère comme « un privilégié » – façon de parler. « Parce que la maladie évolue peut-être plus doucement que prévu. Je n’ai pas trop changé physiquement. Quand j’aurai changé, je vais le payer cash. » Sous-entendu : dans le regard de ses vis-à-vis.

    Un rappel important rythme déjà les jours et les nuits. Une montre qui fait « bip » : au moins douze cachets à prendre par jour, compte-t-il de tête, pour rester maître de ses mouvements. « Cela se fait naturellement. C’est comme si tu allumes un feu, il doit être à 150 %, et si jamais tu loupes une bûche… » Fin du raisonnement : le corps s’éteint peu à peu.

    De sa vie quotidienne, le quinquagénaire tire une exigence. Faire bonne figure en toutes circonstances. « Nous, on n’a pas le droit d’être enrhumé, fatigué… Il faut être tout le temps en forme, au taquet. Sinon, les gens te regardent différemment. Une fois j’étais un peu grippé, les gens te regardent encore plus. »

    «J’ai besoin d’avoir des gens qui savent ce que j’ai»

    SUITE ET FIN ICI

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #141855
    castor
    Participant

    SUERTE “ZOZO”

    #142274
    JEN
    Maître des clés

    Marc Dal Maso quittera Toulon à l’issue de la saison

    “Entraîneur adjoint chargé de la mêlée du RC Toulon, Marc Dal Maso quittera son poste à la fin de la saison. D’ici là, il sera cantonné à un rôle loin du terrain.

    Mourad Boudjellal, le président du RC Toulon, a annoncé jeudi que Marc Dal Maso allait quitter son poste d’entraîneur adjoint chargé de la mêlée à la fin de la saison. Et, d’ici là, il sera cantonné à un rôle loin du terrain. À la suite d’une lourde opération pour soulager la maladie de Parkinson, Dal Maso avait été autorisé par la médecine du travail à reprendre son métier en octobre dernier. Mais le RC Toulon avait contesté le rapport et avait tenu Marc Dal Maso à l’écart, tout en continuant à le rémunérer. Le 15 avril dernier, la médecine du travail l’avait de nouveau déclaré apte à entraîner.

    Mais Mourad Boudjellal ne veut pas réintégrer Dal Maso sur le terrain. «Malgré sa grande compétence, je ne peux pas remettre en cause la stratégie mise en place par Patrice (Collazo, le manager du club) durant huit mois, pour les derniers matches de la saison», a déclaré le président toulonnais. Il a précisé que son club avait été forcé «de prendre des dispositions durant sa longue période de convalescence».

    Dal Maso «n’est pas mis à l’écart», a déclaré Boudjellal. Mais sa compétence sera utilisée dans les bureaux jusqu’à la fin de la saison où il lui a été demandé de faire «des dossiers concernant certaines situations durant des mêlées”

    source léquipe.fr

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #142884
    JEN
    Maître des clés

    Marc Dal Maso : « J’étais cantonné dans un réduit » à Toulon

    Dans un entretien accordé à Var-Matin, le spécialiste de la mêlée est revenu sur sa situation à Toulon, où il est indésirable bien qu’apte à reprendre le travail et sous contrat jusqu’au mois de juin.

    Atteint de la maladie de Parkinson et opéré du cerveau en juin 2018, Marc Dal Maso, apte pour entraîner, n’a jamais pourtant travaillé dans le staff de Patrice Collazo, alors qu’il est sous contrat jusqu’à la fin de la saison. Fin avril, Mourad Boudjellal, le président du RCT avait précisé que Dal Maso quitterait le club à la fin de la saison et qu’il ne serait pas réintégré dans le staff, se contentant d’un travail administratif.

    Collazo ? «Il y avait l’image, il n’y avait pas de son»
    «Personne au RCT n’a souhaité que je reprenne. De nombreux obstacles se sont dressés sur ma route, explique de son côté le spécialiste de le mêlée à Var-Matin. détaillant comment, selon lui, le club a tout fait pour repousser l’examen médical lui permettant de retravailler. Je n’ai repris que le 15 avril mais ce coup-ci, je n’avais pas de bureau auprès du staff. J’étais cantonné dans un réduit. Visiblement, le staff ne voulait pas que je coopère à ses côtés.»

    Le tout sans aucune relation ou presque avec le manager Patrice Collazo, arrivé à Toulon l’été dernier : «Je l’ai rencontré bien plus tôt dans la saison. C’était au début du mois de novembre pour mon retour initial. J’ai été surpris car s’il y avait l’image, il n’y avait pas de son. L’échange visuel en présence d’autres membres du staff a duré un petit quart d’heure mais le patron du sportif n’a rien dit.»

    source lequipe.fr

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #142885
    JEN
    Maître des clés

    Marc Dal Maso répond à Patrice Collazo et le met en garde

    Il y a deux semaines en conférence de presse, le manager du Rugby Club Toulonnais, Patrice Collazo était questionné au sujet de l’absence du spécialiste de la mêlée, un certain Marc Dal Maso.

    Le coach Varois n’a pas souhaité s’éterniser sur le sujet et n’a jamais avoué qu’il ne voulait pas travailler à ses côtés.

    Il a simplement expliqué que le technicien avait des problèmes administratifs avec le RCT.

    Mais Patrice Collazo a rajouté une phrase qui a fait écho: de grosses tensions auraient existé entre Marc Dal Maso et Fabien Galthié la saison dernière. Extrait:

    «Concernant Marc Dal Maso, ça fait huit mois qu’on m’en reparle. Il faut savoir que l’année dernière, il avait déjà eu un souci avec Fabien Galthié et pourtant je n’étais pas là, la saison dernière ! Ils ont failli se mettre sur la gueule 10 fois et je n’étais pas là. Donc arrêtez de me parler de Marc Dal Maso. Comme je l’ai dit, il a des choses à régler administrativement avec le club. Point barre. Patrice Collazo ne gère pas l’administratif du club. Il gère le sportif.»

    Lors d’un long entretien accordé dans les colonnes du quotidien régional Var-matin, Marc Dal Maso a souhaité répondre à Patrice Collazo. Il a fermement démenti les propos de Patrice Collazo et l’a même mis en garde. Extrait:

    «Je pense que Patrice ne devait pas être sérieux quand il a dit ça. Je présume qu’il a dû dire ça sur le ton de la plaisanterie. À moins qu’il ait pété un plomb. Un staff, il le sait, ça bouge. Avec La Rochelle, Patrice est bien placé pour le savoir. Dans ce métier fait de passion, ça peut crier et parfois même gueuler. Là encore, Patrice en sait quelque chose. Après, il ne faut rien exagérer. Ce ne sont que des différends. Il n’a jamais été question d’en arriver aux mains. On est des personnes responsables et adultes. Il doit faire attention à ce qu’il dit. Et s’il était sérieux, il a certainement prononcé des mots qui ont dépassé sa pensée. Mais je ne vais pas lui en vouloir. Il doit probablement être sous pression et n’a pas réalisé complètement ce qu’il disait.»

    source http://www.blog-rct.com/

    Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage…

    ce qui coule dans mes veines ne peut être que jaune et noir !

    #144139
    bersyl
    Participant

    Marc Dalmaso annoncé à Brive pour remplacer Didier Casadei .

15 sujets de 31 à 45 (sur un total de 60)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.